Your Own Life Index du Forum
Your Own Life

 
Your Own Life Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Loge des Hey! Say! JUMP- ::
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Your Own Life Index du Forum -> Corbeille -> Corbeille RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Arioka Daiki
Johnny's Member

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2010
Messages: 156
♫ Infos: 18 ans; 15 Avril.
• Job & Activités: Université Meiji.
• Orientation sexuelle: ...Gay?
• Statut: Yuri. ♥ Don't leave me, onegai.
• Localisation: Dans les loges, pleurant ce qui ressemble aux dernières minutes.

MessagePosté le: Lun 18 Jan - 21:07 (2010)    Sujet du message: Loge des Hey! Say! JUMP- Répondre en citant

    Daiki observait le visage de Chinen. Pourquoi ses yeux ne s'ouvraient-ils pas ? Pourquoi son sourire enfantin habituel ne se dessinait pas sur ses lèvres ? Pourquoi allait-il mal ? Daiki se mit à secouer le petit corps frêle comme si cela allait le réveiller. mais cela ne marchait pas. Et Daiki s'en voulait de ne rien avoir vu. Il s'en voulait de regarder ce petit corps sans rien pouvoir faire. N'était-il pas son ami ? Ne pouvait-il rien faire ? Visiblement... Non.

    Il entendit Takaki lui parler. Mais il ne comprit pas ce qu'il lui dit, parce qu'il n'écoutait pas et qu'il pensait à autre chose. Il ne comprit pas parce qu'il ne chercha pas à comprendre. À ce moment, tout ce qui lui importait c'était ce petit corps frêle et sans vie devant ses yeux. Il se fichait totalement de Takaki et de ce qu'il voulait lui dire.Daiki et Takaki étaient totalement impuissants. Ils ne pouvaient tout simplement rien faire. Ils ne pouvait pas appeler à l'aide, parce que sinon tout le monde serait au courant. Et Daiki ne voulait absolument pas que tout le monde soit au courant, parce que Chinen ne le voulait pas lui même. Il ne voulait pas trahir son ami. Il ne voulait pas et ne pouvait pas. C'était juste trop dur pour lui.

    Il observait ensuite Takaki déposer ses doigts contre la joue du plus jeune. Daiki sentit ses lèvres se pincer en une grimace. Que faisait-il ? Il n'avait pas le droit de caresser ainsi les joues du plus jeune. Il n'avait pas le droit de faire ça, parce que Daiki l'aimait... alors il ne pouvait pas le faire devant lui, ainsi. Daiki sentit les sanglots le secouer encore un peu plus, ses dents se serrèrent ainsi que sa prise sur le bras du plus jeune. Takaki était celui qui s'était énervé contre Chinen auparavant... il était celui qui avait failli le frapper, et sans Daiki il l'aurait sûrement fait. C'était à cause de Takaki si Chinen était ainsi. C'était parce que Takaki avait trop stressé Chinen. Daiki serra son poing encore un peu plus.

    - Lâche-le Dai... avant que je ne m'énerve. C'est ce qu'avait dit Takaki en saisissant le poignet de Daiki avec force. Daiki plongea ses yeux dans celui de son ainé, les sourcils froncés. Pour qui se prenait-il celui-là ? Chinen n'appartenait ni à Daiki, ni à Takaki. Si quelqu'un devait décider que Daiki devait le lâcher, c'était bien Chinen, pas quelqu'un d'autre.
    - Qu'est-ce que tu racontes ? N'es-tu pas celui qui s'est énervé contre Chii toute à l'heure parce qu'il a voulu se proteger et nous protéger de la tristesse ? N'es-tu pas celui qui n'arrive pas à le comprendre, ou qui n'essaye pas ? Tu n'as aucun droit sur Chii, Taka-chan. Tu m'entends ? AUCUN ! Moi au moins, j'ai agis comme un ami. S'exclamait Daiki en resserrant sa main sur le bras du plus jeune, les yeux plongés dans ceux du plus vieux.

_________________
Since you left me... I just pretend to smile.



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 18 Jan - 21:07 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Takaki Yuya
Johnny's Member

Hors ligne

Inscrit le: 13 Jan 2010
Messages: 44
♫ Infos: 19 années, japonais
• Orientation sexuelle: Bi
• Statut: Amoureux ~
• Localisation: Quelque part au Japon...

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 20:26 (2010)    Sujet du message: Loge des Hey! Say! JUMP- Répondre en citant

Takaki se sentit frissonner un instant sous le regard que lui lança Daiki. Mais ce dernier ne lâchait toujours pas Yuri, et Takaki allait lui en faire la remarque, quand son ami parla avant lui.

- Qu'est-ce que tu racontes ? N'es-tu pas celui qui s'est énervé contre Chii toute à l'heure parce qu'il a voulu se proteger et nous protéger de la tristesse ? N'es-tu pas celui qui n'arrive pas à le comprendre, ou qui n'essaye pas ?

Surpris d'entendre de telle mot et de voir Daiki, d'habitude calme, aussi énervé, Yuya ne put dire un mot, et l'écouta silencieusement  poursuivre.

- Tu n'as aucun droit sur Chii, Taka-chan. Tu m'entends ? AUCUN ! Moi au moins, j'ai agis comme un ami.

A ces derniers mots, Takaki sentit de nouveau la colère l'envahir, mêlée à une incroyable culpabilité. Et un instant, il faillit craquer. Un instant, il fut prêt à se courber devant son ami qu'il avait mit en colère et lui demander de lui pardonner. Il aurait aussi voulu s'excuser auprès de Yuri, lui dire qu'il était maladroit, mais qu'il n'avait pas voulu lui crier dessus. Il aurait voulu leur dire à quel point il se sentait misérable en cet instant... Mais il ne fit rien de tout cela. Comme d'habitude, il choisit la facilité. Et, plutôt que de s'excuser auprès de ses amis, sa fierté l'obligea, encore une fois, à laisser la colère l'envahir. Cette dernière fut plus violente que quelque minute plus tôt, il le sentait, et ses poings se serrèrent de nouveau. Il se redressa et planta un regard noir dans celui de Daiki.

- Nous protéger de la tristesse ? Ben tu vois au final, il a râté son coup.

Tout en disant ces mots, il avait rafermis sa prise sur le poignet de son ami. Il le tira un peu vers lui, de façon à ce que tout les deux soient face à face.

- Et tu te trompes ! J'ai essayé de le comprendre, j'ai essayé durement !

Et c'était la vérité. Yuya avait toujours essayé, depuis des années. Il avait voulu comprendre pourquoi Yuri souriait toujours, même quand il lui criait dessus. Il aurait voulu comprendre pourquoi Yuri ne se plaignait jamais, et continuait son travail, même quand c'était dur. Et il voulait comprendre pourquoi il n'avait pas parlé de ses problèmes plus tôt. Etait-ce vraiment pour les protéger de la tristesse, ou parce que c'était trop dur pour lui d'en parler ? Il ne comprenait pas, il n'y arrivait pas. Il baissa de nouveau la tête, quittant un instant le regard de son ami. Il se mordit violemment la lèvre, retenant de nouvelles larmes. Puis, il leva un regard accusateur sur Arioka.

- Mais visiblement, je n'y arrive pas mieux que toi, hein ?! Après tout, c'est à toi qu'il s'est confié... et si je n'étais pas arrivé, je ne saurais toujours rien.

Là, il tira violemment sur le poignet de son ami qu'il tenait toujours, le forçant à lâcher Yuri.

- Tu ne sais pas à quel point sa m'énerve de voir qu'il te fait plus confiance à toi !

Après ces mots, il repoussa d'un coup sec son ami et donna un violent coup de pied dans du canapé.
_________________


Revenir en haut
Chinen Yuri
Johnny's Member

Hors ligne

Inscrit le: 11 Jan 2010
Messages: 109
♫ Infos: 16 ans qui ne savais
• Job & Activités: Idol japonaise et qui n'est pas prêt de lâcher son boulot 8D
• Orientation sexuelle: Bi... Plus tendance à être gay...
• Statut: Amoureux et alone again
• Localisation: Dans la salle de danse avec tout les HSJ et en colère ....

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 22:15 (2010)    Sujet du message: Loge des Hey! Say! JUMP- Répondre en citant

Yuri s'était endormi, oui, il avait toujours des larmes qui coulaient le long de ses joues et ne sentit pas que son ami l'avait déposé sur le canapé de leur loge. Chinen sentit alors que son corps était secoué, il essaya plusieurs fois d'ouvrir les yeux, mais, il n'y arrivait pas, pourquoi ? Etait-ce son subconscient qui lui disait que ce n'était pas une bonne idée ? Etait-ce tout simplement la peur de voir ses deux amis avec des visages tristes et inquiet devant lui ? Il n'en savait rien, mais, il sentit une main lui caresser doucement la joue, il aimait cette sensation sur sa joue. Ses larmes s'étaient stoppées. Cette main était si douce, il pensa un moment à celle de Daiki, mais, ce geste s'interrompit brusquement. Il sentit une main se resserrer autour de son bras, une douleur se fit sentir, il voulait ouvri ses yeux à ce moment précis, mais, son corps ne répondait toujours pas, c'était comme s'il était dans le coma, il entendit alors les voix de ses deux amis.

- Qu'est-ce que tu racontes ? N'es-tu pas celui qui s'est énervé contre Chii toute à l'heure parce qu'il a voulu se protéger et nous protéger de la tristesse ? N'es-tu pas celui qui n'arrive pas à le comprendre, ou qui n'essaye pas ? Tu n'as aucun droit sur Chii, Taka-chan. Tu m'entends ? AUCUN ! Moi au moins, j'ai agis comme un ami.

A l'entente des mots de son ami, Yuri sentit son coeur se pincer, il pouvait entendre au son de la voix de son ami de la colère envers le plus âgé. Pourquoi ? Pourquoi il ne pouvait pas dire tout simplement à Daiki de se calmer, de ne pas en vouloir à Takaki ? Pourquoi son corps était-il si faible ? Il se maudissait à cet instant, si ses deux amis se disputaient, n'était que de sa faute, il s'en coulait, il n'aurait pas du laisser Daiki lire son message, tout cela ne serait pas arrivé. Il sentit cette main qui se resserrait autour de son bras, la douleur dans son bras n'était pas aussi forte que celle qu'il ressentait intérieurement, puis, il entendit cette voix singulière prendre la parole, la voix de Takaki.

- Nous protéger de la tristesse ? Ben tu vois au final, il a raté son coup.

La voix du plus âgé était comme mélangé à plusieurs sentiments à la fois, mais, il pouvait sentir que la colère du plus âgé commençait à monter, pourquoi était-il ainsi ?


- Et tu te trompes ! J'ai essayé de le comprendre, j'ai essayé durement !

Il avait essayait de le comprendre ? Chinen rit intérieurement, il ne pouvait pas savoir si cette phrase était sincère ou un mensonge. Depuis quand avait-il des pensées ainsi envers Takaki ? Depuis quand ne lui faisait-il plus confiance ? Il ne s'était encore jamais rendu compte que sa confiance envers lui s'était autant détérioré.

- Mais visiblement, je n'y arrive pas mieux que toi, hein ?! Après tout, c'est à toi qu'il s'est confié... et si je n'étais pas arrivé, je ne saurais toujours rien.

Il sentit un nouveau pincement au niveau de son coeur, son ami avait l'air vraiment blessé intérieurement, même si il ne le laissait pas paraître, il le savait qu'il lui faisait du mal, mais, il ne pouvait pas faire autrement, c'est vrai, il ne l'aurait jamais dit à Takaki, mais, si Daiki ne lui avait pas prit son téléphone, il ne lui aurait jamais dit aussi et cela Takaki ne devait pas comprendre apparemment ou il ne voulait pas. Il voulait pleurer, mais, ses larmes ne voulaient pas couler, il sentit alors que la main qui faisait prise sur son bras disparut.

- Tu ne sais pas à quel point sa m'énerve de voir qu'il te fait plus confiance à toi !

Yuri n'en pouvait plus, entendre son ami dire tout cela, il ne pouvait le supporter, s'il le pouvait il se serait levé et lui aurait dit tout ce qu'il avait sur le coeur. Mais, cela, il ne pouvait le faire, la tristesse l'envahissait encore de plus en plus. Il sentit alors que le canapé sur lequel il était se mit à bouger, en faite le plus jeune vola pour se retrouver par terre et se cogner violemment sur le sol. Et comme par un automatisme, ses yeux s'ouvrirent, il vit alors Takaki plus qu'énervé et Daiki à terre lui aussi. Pourquoi ? Pourquoi Takaki avait-il fait cela ? Pourquoi, il ne pouvait pas tout simplement dire ce qu'il ressentait ? pourquoi choisissait-il toujours la carte de la facilité ?
A ce moment là, les pensées de Chinen prirent le dessus, il ressentait de la haine envers son ami, une douleur commençait à se faire sentir sur le bas de son corps. I détestait Takaki à ce moment là, même si il l'adorait, lui aussi n'arrivait pas à comprendre son ami, c'était de l'incompréhension mutuel. Mais peut-être que Yuri aussi faisait exprès de ne pas comprendre le plus âgé ? Il ne voulait surement pas connaître les vrai raisons de son ami à être ainsi dans cette situation, le vrai sentiment que celui-ci ressentait pour le plus jeune. Celui-ci se mit à articuler penniblement.

-Arrêtez ... Je... Takaki.. Daiki... Je suis désolé...

Ce fut les seuls mots qu'il réussit à articuler. Il voulait leur dire ce qu'il avait au fond de lui, il voulait s'expliquer, mais, n'y parvint pas et la douleur dans son bas du dos s'accentuait de plus en plus.
_________________

Je ne dirai pas "Bébé, je t'en prie, reviens"
Nous ne pouvons pas retourner à cette époque
A ces moments qui passaient
S'il te plaît, je veux juste oublier


Revenir en haut
Arioka Daiki
Johnny's Member

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2010
Messages: 156
♫ Infos: 18 ans; 15 Avril.
• Job & Activités: Université Meiji.
• Orientation sexuelle: ...Gay?
• Statut: Yuri. ♥ Don't leave me, onegai.
• Localisation: Dans les loges, pleurant ce qui ressemble aux dernières minutes.

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 10:03 (2010)    Sujet du message: Loge des Hey! Say! JUMP- Répondre en citant

    - Nous protéger de la tristesse ? Ben tu vois au final, il a râté son coup. C'est ce qu'avait dit Takaki. Il avait raison, Daiki en était conscient. Ça aurait été sûrement mieux si Chinen avait tout avoué dès le début, et ne les avait pas laissé hors du secret. C'était totalement vrai. Mais n'était-ce pas normal de douter, de se demander ce qu'il fallait dire et ce qu'il ne fallait pas dire ? Daiki se sentit tirer vers Takaki qui avait rafermi sa prise sur le poignet du plus jeune des deux, lui faisant mal.
    - Et tu te trompes ! J'ai essayé de le comprendre, j'ai essayé durement ! Daiki n'y croyait pas. S'il avait réellement essayé, il ne se serait pas énervé ainsi. S'il avait vraiment essayé, comme Daiki l'avait fait il ne se serait pas énervé, du moins pas contre Chinen. Daiki plongeait ses yeux dans ceux de Takaki, il n'y croyait pas. Il ne croyait pas du tout à cette phrase, c'était un pur mensonge. Parce que Takaki, du moins Daiki le pensait, n'était pas quelqu'un qui se mettait à la place des gens. Il n'essayait jamais de comprendre, non.

    - Mais visiblement, je n'y arrive pas mieux que toi, hein ?! Après tout, c'est à toi qu'il s'est confié... et si je n'étais pas arrivé, je ne saurais toujours rien. Ça, c'était vrai. Egoïstement, Daiki était content Chinen se soit confié à lui, mais il n'avait pas pensé que cela pourrait blesser quelqu'un d'autre. Mais en même temps, Daiki avait un peu forcé Chinen à se confier, n'est-ce pas ? Si Takaki aurait fait la même chose que Daiki auparavant en lui prenant son portable et en lisant l'email, Chinen aurait tout avoué à Takaki.
    - Tu ne sais pas à quel point sa m'énerve de voir qu'il te fait plus confiance à toi ! S'exclama Takaki. Daiki du lacher Chinen, le plus vieux était sacrément fort.

    - Ne.... ne dit pas les choses sans savoir, Taka-chan ! S'il m'a tout confié, c'est parce que je lui ai pris son portable et que j'ai lu un email ! Sinon... c'est évident que c'est à toi qu'il se serait confié. Vous êtes plus proches tout les deux que nous le sommes, Chii et moi. Ne dis pas le contraire, c'est toi qu'il considère comme son grand frère; pas moi. Murmurait Daiki juste après qu'il se fut faire projeter par Takaki au sol. Pour la troisième fois, il ressentit une violente douleur dans le bas dos et grimaça de douleur.

    -Arrêtez ... Je... Takaki.. Daiki... Je suis désolé... Le coeur de Daiki s'arrêta de battre pendant quelques instants. Sa respiration s'arrêta et ses yeux écarquillèrent. En un bond, il se leva et sauta près de Chinen. Le plus jeune avait parlé ! Le plus jeune avait ouvert les yeux ! Daiki sentit des larmes de soulagement couler sur ses joues. Il n'avait pas autant pleuré en plus de trois ans de sa vie. Daiki attrapait la main de Chinen, ce geste lui rechauffa le bas-ventre mais il passa outre ça. Le plus important à ce moment était Chinen, et pas les futiles sentiments de Daiki sûrement non-réciproque.

    - Chii ! Ne t'excuses pas, c'est à nous ! Désolé ! S'exclama Daiki en déposant ses lèvres contre la main de Chinen discrètement, de façon à ne pas être vu de Takaki avant de les retirer et de faire un doux sourire rassurant au plus jeune.

_________________
Since you left me... I just pretend to smile.



Revenir en haut
Takaki Yuya
Johnny's Member

Hors ligne

Inscrit le: 13 Jan 2010
Messages: 44
♫ Infos: 19 années, japonais
• Orientation sexuelle: Bi
• Statut: Amoureux ~
• Localisation: Quelque part au Japon...

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 14:50 (2010)    Sujet du message: Loge des Hey! Say! JUMP- Répondre en citant

Takaki fut légèrement surpris de voir son ami tomber au sol, il n'avait pas voulu le pousser aussi fort. Mais Daiki, lui, ne sembla pas le moins du monde impressionné et ouvrit de nouveau la bouche, visiblement moins enervé qu'auparavant.

- Ne.... ne dit pas les choses sans savoir, Taka-chan ! S'il m'a tout confié, c'est parce que je lui ai pris son portable et que j'ai lu un email ! Sinon... c'est évident que c'est à toi qu'il se serait confié. Vous êtes plus proches tout les deux que nous le sommes, Chii et moi. Ne dis pas le contraire, c'est toi qu'il considère comme son grand frère ; pas moi.

Yuya écarquilla les yeux à ces mots. Il entendit vaguement un bruit sourd à côté de lui, et une petite voix faible murmurer quelque mot, mais il ne compris pas, et n'y fit pas attention. Non, finalement, Daiki avait raison. Takaki réalisait qu'il n'avait peut-être jamais essayé de comprendre Yuri. Ou il n'avait, tout simplement, pas voulu voir la vérité en face. Il lui sembla ressentir une douleur, et il ne put s'empecher de porter sa main à sa poitrine pour serrer son tee-shirt fermement. Cette fois, il ne put contenir ses larmes, et elles innondèrent aussitôt son visage. Il n'entendait plus rien, mis à part ses sanglots, qui résonnaient dans la pièce. Il vit mouvement près de lui, et il baissa un instant les yeux, le temps de voir Daiki qui s'était rapproché de Yuri, tout les deux à terre. Mais aussitôt, et de peur de croiser leur regard, il se retourna. Même s'il tentait de se reprendre, même s'il se mordait fermement la lèvre inférieur pour contenir ses sanglots, il n'y parvenait pas. Lui qui avait toujours voulu se montrer fort... et lui qui avait tellement essayé de comprendre... et bien, c'était chose faite maintenant. Il avait compris : Yuri le considérait donc vraiment comme son "grand frère"... mais lui ne le considérait pas ainsi. Alors, c'était ça ? Et ce qu'il avait ressenti plus tôt, en voyant Chii et Daiki ensemble, ce qu'il ressentait encore envers Arioka en cet instant était... de la jalousie ?

Il n'avait pas envie de réfléchir à tout cela maintenant. En cet instant, tout ce qu'il voulait, c'était partir d'ici. Mais il en semblait incapable. Pendant quelque seconde, il espera que quelqu'un, n'importe qui, entre dans la pièce pour le sortir de cette situation. Puis, rien ne venant, il décida d'être fort. Si Yuri le voyait vraiment comme son grand frère, alors, Daiki avait encore une fois raison, il n'avait pas agi comme il le fallait. Il tenta vainement d'effacer ses larmes, traîtresses qui avaient trahi ses sentiments, et qui n'effaçaient même pas sa douleur. Puis, lentement, il se tourna vers ses deux amis, gardant la tête baissée, évitant toujours leurs regards. Il se sentait bête, et réfléchit un instant à ce qu'il devait faire. Ah, oui... il devait s'excuser, ne ?
Ses yeux se levèrent lentement vers ses deux amis. Puis il planta son regard mouillé dans celui du plus jeune.

- Je.....

Il fronça les sourcils, réalisant la scène qui s'offrait à lui. Chinen et Arioka si proche... encore une fois.

- Je m'en vais.

C'est tout ce qu'il avait pu dire en les voyant ainsi. Sa fierté, déjà bien amoché à cause de ses larmes, reprenant le dessus, il n'avait pu s'excuser. Rapidement, il se tourna vers la porte.
_________________


Revenir en haut
Chinen Yuri
Johnny's Member

Hors ligne

Inscrit le: 11 Jan 2010
Messages: 109
♫ Infos: 16 ans qui ne savais
• Job & Activités: Idol japonaise et qui n'est pas prêt de lâcher son boulot 8D
• Orientation sexuelle: Bi... Plus tendance à être gay...
• Statut: Amoureux et alone again
• Localisation: Dans la salle de danse avec tout les HSJ et en colère ....

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 16:11 (2010)    Sujet du message: Loge des Hey! Say! JUMP- Répondre en citant

Yuri regarda alors le plafond, c'était la seul chose qu'il pouvait faire, il n'avait pas assez de force pour parler. Il se sentait inutile, ses amis se disputaient tout les deux à cause de lui, mais, lui ne pouvait pas les en empêcher, il était inutile. Il se surprit alors à penser égoïstement. Si il ne serait pas né, il n'aurait jamais connu cette situation dans laquelle il était, il ne serait jamais tombé malade du jour au lendemain, il n'aurait jamais rencontré Takaki, Daiki et les autres garçons, il n'aurait jamais fait souffrir ses amis. Il ne voulait détourner son regard, il ne savait pourquoi, avait-il peur ? Peur de voir les regards que se lançaient les deux autres jeunes hommes dans la pièce ? Il ne savait pas.

- Chii ! Ne t'excuses pas, c'est à nous ! Désolé ! A ces mots prononcé par Daiki, il sentit alors quelques gouttes d'eau se déposaient sur ses joues, son ami pleurait, mais, cette fois-ci pas de tristesse de soulagement. Chinen se sentit coupable à ce moment là, il avait effrayé ses deux amis, ils s'étaient disputé pour cela aussi.

Puis, il sentit une main lui prendre la sienne, cette personne y déposa un baiser furtif mais, que Chinen apprécia. De nouveau, il sentit ce sentiment bizarre, ce sentiment qu'il ne connaissait pas, cette soudaine chaleur l'envahit de nouveau. Que devait-il faire, devait-il détourner le regard sur son ami pour lui montrer qu'il allait bien ? Ou alors, lui répondre que c'était de sa faute ? Il retourna sa tête, il avait décidé de prendre son courage à deux mains. Quand il vu le visage de son ami, avec encore quelques larmes sur ses joues et avec un sourire. Le plus jeune lui rendit son sourire, il leva sa main, qui était à cet instant lourde pour lui, et comment ça a enlever les quelques dernières larmes qu'il y avait sur les joues rosées de son ami. Puis, il les enleva, son bras commençait à devenir de plus en plus lourd. Il sentit alors comme une vague de chaleur le traverser encore une fois, il ne savait pourquoi, mais, le sourire de son ami le troublait. C'était un sourire tellement sincère, tellement représentant de Daiki, il ne pouvait que lui sourire en retour et sa douleur au bas du dos commença à disparaître peut à peut.

- Je.....

A l'entente de cette voix, faible, Yuri détourna son regard de celui de Daiki et regarda Takaki. Celui-ci avaitla tête baissée, il ne voulait pas qu'on le voit, pourquoi ? Yuri était déstabilisé. Il n'arrivait pas à savoir pourquoi, mais, il savait que Takaki était une personne fir=er et que si Daiki s'attendait à des excuses, il pouvait toujours attendre.
Le plus âgé avait remonté sa tête, il avait l'air tout aussi déstabilisé que le plus jeune, mais, aussi triste. Les yeux de Takaki étaient encore humide, Chinen se mordit la lèvre inférieur, il savait que si son ami était triste, c'était de sa faute.

- Je m'en vais.

Ce fut les seuls mots qu'avaient prononcé Yuya, il se retourna et commença à se diriger vers la porte. Yuri ne voulaiat pas le laisser partir, il ne voulait pas que son ami franchisse le seuil de cette porte, il ne voulait pas le perdre Son ami était devant la porte, alors, d'une force qui lui était venue de nul part, il se leva et se dirigea vers son ami l'encerclant pas la taille, les larmes coulaient le long de ses joues.

-Takaki ne t'en vas pas... Ne choisis pas encore une fois la facilité. Pourquoi est-ce que tu es comme ça ? Dis moi, il attrapa la main du plus âgé, cette main qui avait cogné le mur de leur loge un peut plus tôt et entrelacèrent leurs doigts. Pourquoi n'es-tu pas capable de  faire face à tes vrai sentiments ?

Le plus jeune pleura, ses larmes avaient enfin décidé à couler, il colla sa tête derrière le dos su plus âgé, il ne voulait pas qu'il parte, il ne voulait pas savoir que son ami le détestait, mais, il avait oublié que Daiki était là aussi dans cette pièce.
_________________

Je ne dirai pas "Bébé, je t'en prie, reviens"
Nous ne pouvons pas retourner à cette époque
A ces moments qui passaient
S'il te plaît, je veux juste oublier


Revenir en haut
Arioka Daiki
Johnny's Member

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2010
Messages: 156
♫ Infos: 18 ans; 15 Avril.
• Job & Activités: Université Meiji.
• Orientation sexuelle: ...Gay?
• Statut: Yuri. ♥ Don't leave me, onegai.
• Localisation: Dans les loges, pleurant ce qui ressemble aux dernières minutes.

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 16:37 (2010)    Sujet du message: Loge des Hey! Say! JUMP- Répondre en citant

    Chinen lui sourit. À ce moment, Daiki se sentit incroyablement mieux et ses larmes s'arrêtèrent instantanement. Il se mit à sourire de plus belle, et sentit cette chaleur, ces espèces de papillons dans son bas-ventre. Il détestait cette sensation... c'était un signe d'amour, n'est-ce pas ? Et tout le monde le sait... L'amour fait bien plus souffrir que plaisir. Il avait tourné ses yeux vers Takaki un peu plus tôt et avait remarqué les larmes, malgré que le plus vieux ai baissé la tête. Repensant à cette scène, le sourire de Daiki s'effaca. Son regard se baissa. Avait-il été... méchant, détestable ou égoïste envers Takaki ? Sûrement. Il se préparait à s'excuser alors, mais il n'eut pas le temps de parler.

    - Je... Je m'en vais. Déclara Takaki. Daiki ouvrit la bouche en se tournant vers Takaki, mais il sentit le corps frêle qui était couché sur le canapé quelques minutes plus tôt bondir sur ses pieds et se diriger vers Takaki. Ce qui suivit brisa le coeur de Daiki. Vraiment. Il détestait l'amour et tout sentiment se rapportant à celui-ci. C'était horrible de voir le plus petit enlacer la taille du plus grand. C'était horrible de les voir pleurer ensemble à l'unisson. Daiki sentit les larmes lui monter aux yeux, encore une fois. Il sentit un noeud se nouer dans sa gorge. Il se levait avant de reculer de quelques pas, secoué de sanglots silencieux.
    - Takaki ne t'en vas pas... Ne choisis pas encore une fois la facilité. Pourquoi est-ce que tu es comme ça ? Dis moi, pourquoi n'es-tu pas capable de faire face à tes vrai sentiments ? Cette fois, c'en fut trop pour Daiki. Chinen venait d'attraper la main du plus âgé et leurs doigts étaient entrelacés. La tête de Chinen était collée au dos de Takaki. Daiki posa sa main sur sa bouche, essayant de cacher les gémissements s'échappant de ses sanglots. Son coeur avait été détruit, en quelques secondes.... Il ne pouvait retirer ses yeux de ces doigts, de ces corps si proche. En quelques secondes, les espoirs déjà minces de Daiki avait été détruits.
    À cet instant... c'était comme si Daiki n'existait plus... pour aucun des deux. Daiki était de trop dans cette pièce, Daiki devait partir. C'est ce qu'il pensait, mais il n'arrivait pas. Son dos semblait avoir été punaisé sur le mur. Il se laissa glisser puis rabatit ses genoux contre son torse. Il regardait les deux autres garçons, mais semblait complètement ailleurs. Pourquoi... Il ne tombait jamais amoureux de personne, encore moins d'un garçon... alors pourquoi était-ce tombé sur Chinen ? Qui visiblement... aimait un autre garçon. Pourquoi est-ce qu'il avait fallu que Chinen ne l'aime pas ? L'amour... ce sentiment était si horrible.

    Cette fois-ci, les sanglots de Daiki ne purent rester silencieux plus longtemps. Les larmes brulèrent les yeux de Daiki, coulant à flots contre les joues de l'adolescent. Le noeud de sa gorge se serrait encore un peu plus, semblant essayer de l'etouffer. Sa main avait aggripée un t-shirt qui trainait par terre et le serrait de toutes ses forces. Daiki déposait ses yeux sur le t-shirt, c'était celui de Kei. Oui, à présent il avait juste besoin de Kei. C'était celui qui le réconforterai avec le plus d'honnêteté, qui réussirait à lui faire oublier sa tristesse. Mais Kei n'était pas là, et à présent... Seuls Chinen et Takaki semblaient avoir le pouvoir d'arrêter cette torture.
    Daiki détestait Takaki de lui avoir piqué Chinen, il détestait voir que Chinen venait de lui glisser entre les mains... Il détestait cette ambiance où Daiki semblait avoir complètement disparu. Il voulait crier, crier de tout son être, crier à gorge deployée que cette fois il fallait que ça s'arrête. Qu'il les détestait et qu'ils ne devaient plus revenir ici, qu'ils fallaient qu'ils restent seuls parce que Daiki n'avait pas besoin de voir cet amour devant ses yeux... Il n'avait juste pas besoin de voir ça.

_________________
Since you left me... I just pretend to smile.



Revenir en haut
Takaki Yuya
Johnny's Member

Hors ligne

Inscrit le: 13 Jan 2010
Messages: 44
♫ Infos: 19 années, japonais
• Orientation sexuelle: Bi
• Statut: Amoureux ~
• Localisation: Quelque part au Japon...

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 19:00 (2010)    Sujet du message: Loge des Hey! Say! JUMP- Répondre en citant

Alors qu'il se dirigeait toujours vers la porte, il sentit deux bras l'encercler. Il baissa la tête, regardant les mains fermées sur son ventre. Surprit, il ne bougea pas, et il ne put s'empecher de penser que cette chaleur contre son dos était agréable. Il l'avait reconnu Yuri, bien évidemment. Il aurait voulu rester ainsi, sans parler, sans bouger, juste rester ainsi, l'un contre l'autre. Mais le plus jeune en décida autrement et brisa le silence, bien trop tôt à son goût.

-Takaki ne t'en vas pas... Ne choisis pas encore une fois la facilité. Pourquoi est-ce que tu es comme ça ? Dis moi...

Yuya sentit la main du plus jeune glisser jusqu'à la sienne, et il grimaça, alors que ce geste relança la douleur de ses jointures. Il sentit ses doigts s'entrelacer avec ceux de son cadet, et il ne put s'empecher de serrer à son tour cette main dans la sienne.

- Pourquoi n'es-tu pas capable de faire face à tes vrai sentiments ?

"Pour que tu me repousses ?" pensa Yuya, mais il été incapable de le prononcer à haute voix. Il sentit le plus jeune se coller un peu plus contre lui, et il serra davantage sa main froide dans la sienne.
Il lui sembla entendre un bruit vers le fond de la pièce, mais il n'y prêta pas attention, concentré sur le battement irrégulier de son coeur. Puis, doucement, il se retourna, faisant face au plus jeune, ignorant le regard surpris de ce dernier. Doucement, il tira sur la main de Yuri, qu'il tenait toujours, l'approchant doucement de lui. Leur torse se rencontrèrent, et Takaki attendit quelques seconde, pensant que Yuri le repousserait. Mais rien ne vint, et il se colla davantage au plus jeune. Il se demanda un instant si Yuri sentait son coeur qui battait bien trop vite, et rougit à cette simple pensée. Puis, tout à coup, il fut pris de l'envie pressante de presser ses lèvres contres celles de son cadet. Lentement, presque trop, il se pencha vers Chinen. Des picotements, mêlé à une forte chaleur, l'envahirent alors, mais il n'y prêta pas attention. Son visage se rapprochait de plus en plus de celui de son cadet, et ses yeux ne quittait pas ses lèvres, pressé d'y goûter. Mais il se stoppa.

Etait-ce lui ou Chinen venait de se raidir à son approche ? Alors, finalement, son visage dévia le sien, et il posa son menton sur l'épaule de Yuri, passant à son tour son bras autour de la taille du plus jeune, l'attirant le plus possible contre lui. Il redressa doucement la tête, et chuchota d'une voix douce à l'oreille du plus jeune.

- Gomen...

Puis un bruit le fit froncer les sourcils, et il posa ses yeux sur Daiki. Ce dernier avait une main posé sur la bouche, sans doute pour ettouffer ses sanglots, et ses joues étaient déjà innondées de larmes. Yuya remarqua aussi le tee-shirt qu'il serrait fermement dans sa main. Pourquoi ? Pourquoi Daiki était-il dans cet état ? Pourquoi les regardait-il ainsi ? Ressentait-il les la même chose que lui ressentait pour Yuri... ?

A cette pensée, Yuya ne put s'empecher de serrer un peut plus le plus jeune, le pressant contre lui d'une façon purement possessive.
_________________


Revenir en haut
Chinen Yuri
Johnny's Member

Hors ligne

Inscrit le: 11 Jan 2010
Messages: 109
♫ Infos: 16 ans qui ne savais
• Job & Activités: Idol japonaise et qui n'est pas prêt de lâcher son boulot 8D
• Orientation sexuelle: Bi... Plus tendance à être gay...
• Statut: Amoureux et alone again
• Localisation: Dans la salle de danse avec tout les HSJ et en colère ....

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 23:24 (2010)    Sujet du message: Loge des Hey! Say! JUMP- Répondre en citant

Chinen continuait à avoir les larmes qui coulaient, sa main était toujours dans celle de Takaki, il sentit le plus âgé serrer un peut plus fort sa main dans la sienne, un frisson parcourra alors Chinen, pourquoi était-il toute chose devant ce geste, en plus qu'il avait lui même provoqué ? Il attendait une réponse de la part de l'autre garçon, mais, celui-ci n'avait pas l'air décidé de répondre. Yuri se mordit la lèvre inférieure, pourquoi appréciait-il cette sensation ? Takaki était pour lui son grand frère de coeur, enfin du moins c'est ce qu'il avait toujours ressenti à son égard.
Puis, le plus âgé se retourna doucement vers Yuri, celui-ci fut surpris, mais, l'autre jeune homme le regarda droit dans les yeux, ignorant le fait qu'il était surpris. Il sentit que le roux le tirait vers lui, jusqu'à qu'il n'y ait plus un seul centimètre qui sépare leurs deux corps, à ce moment-ci, Chinen ne bougea pas, il appréciait ce contact avec le torse de son ainé, pourquoi ? Il n'en savait rien, le torse de Takaki était brulant, il pouvait entendre le coeur de celui-ci battre vite. Il fronça alors les sourcils, pourquoi le coeur de son ami battait-il si fort et vite ? Les larmes du plus jeune s'étaient calmées. Quand Yuri leva sa tête, Takaki fixait ses lèvres avec envie, il approchait lentement sa tête vers celle du plus jeune, Yuri ne pensait plus à rien, il ne pensait qu'à Takaki, quand, soudain, une image apparue dans se tête. C'était une personne qui lui souriait, elle avait un énorme sourire, elle était toujours là pour lui, elle le faisait rire, il l'embêtait souvent. Puis, une autre image de cette personne lui vint à l'esprit, Daiki qui pleurait, son ami qui était triste. Il se raidit à cet instant, pourquoi pensait-il soudainement à lui ? Puis, le visage de son ainé atterrit sur les épaules à Chinen.

- Gomen...

Ce fut les seuls mots prononcé par celui-ci, Yuri ne savait pas comment prendre cela, avait-il dit ça juste pour pouvoir faire autre chose après ou l'était-il réellement ? Il se torturait lui même, il ne comprenait pas pourquoi il se posait tant de question à propos de son ami, l'une des personnes les plus cher pour lui.
Un bruit derrière eux se fit soudain entendre, Takaki resserra soudain son étreinte sur le corps de Yuri. Le plus jeune entendit des sanglots étouffés, ce n'était pas ceux de Takaki... Mais ceux de Daiki,  il sentit son coeur se pincer, il voulu se retourner, mais, l'étreinte du plus âgé qui se renforçait sur lui l'en empêcha. Chinen fronça les sourcils, pourquoi ne voulait-il pas le lâcher ? Daiki était leur ami, alors, pourquoi voulait-il le laisser pleurer dans son coin ?

-Takaki, lâche moi s'il te plait
, il lui demanda d'une voix douce et attendit que son ainé desserre ses bras.

Mais ne voyant toujours pas cette étreinte se desserrer mais plutôt s'accentuer, le plus jeune s'énerva, il ne comprenait pas pourquoi Takaki ne voulait pas le lâcher, il bouscula un peut le plus âgé et les bras de celui-ci se desserrèrent un peut pour le laisser se retourner. Il vit alors une chose qui lui donna envie de pleurer de plus bel. Daiki était assit contre le mur les joues pleins de larmes, serrant de toutes ses forces un T-shirt qu'il tenait. Le regard de celui-ci était haineux envers Takaki et mélangé entre de la haine et de la tristesse envers Yuri. Devant ce regard, le plus jeune sentit comme si le monde disparaissait peut à peut autour delui, il n'avait jamais vu un regard pareil dans les yeux de son ami, il était à la fois surpris, triste et effrayé.
Puis, il s'avança vers son ami, s'agenouilla auprès de lui. Comment Takaki pouvait-il laisser Daiki dans un état pareil ? L'autre garçon n'avait otujours pas bougé de sa place, Chinen quand à lui, se positionna devant le visage d'Arioka.

-Dai-chan, pourquoi pleure-tu ?
Il était inquiet, pourquoi est-ce que son ami était-il dans un tel état alors que deux minutes au par avant il souriait.

Puis il ne su pourquoi, mais, il encercla le plus âgé d'entre eux deux dans ses bras et essaya de le calmer comme il pouvait.

-Daiki... Daisuki, alors stoppe tes larmes. Il avait dit cela dans le creux de l'oreille de son ami.

Il commença à caresser les cheveux doux de celui-ci, il voulait qu'il s'arrête, il sentit encore une fois de la chaleur se propager dans tout son corp, puis, des papillons apparaissaient dans le bas de son ventre, était-ce cela l'amour ? Si oui, il ressentait la même chose pour Takaki, mais, ne pouvait laisser Daiki ainsi. Et puis, Yuri ne voulait pas entrer dans un amour qui serait souvent emplis plein de peine entre lui et Takaki. Il ne le supporterait pas, alors, qu'il savait qu'avec Daiki, il serait toujours heureux, il ne serait jamais triste. Cete fois-ci, c'était lui qui avait choisit la carte de la facilité, il comprit alors pour la prmière fois, ce que pouvait ressentir Takaki dans des moments pareil.
_________________

Je ne dirai pas "Bébé, je t'en prie, reviens"
Nous ne pouvons pas retourner à cette époque
A ces moments qui passaient
S'il te plaît, je veux juste oublier


Revenir en haut
Arioka Daiki
Johnny's Member

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2010
Messages: 156
♫ Infos: 18 ans; 15 Avril.
• Job & Activités: Université Meiji.
• Orientation sexuelle: ...Gay?
• Statut: Yuri. ♥ Don't leave me, onegai.
• Localisation: Dans les loges, pleurant ce qui ressemble aux dernières minutes.

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 23:51 (2010)    Sujet du message: Loge des Hey! Say! JUMP- Répondre en citant

    Le cœur de Daiki avait définitivement arrêté de battre. Pourquoi... Pourquoi Takaki faisait-il cela ? Pourquoi les lèvres du plus âgé étaient à deux doigts de rencontrer celles du plus jeune ? Daiki était complètement paralysé. Il ne pouvait rien faire, il n'arrivait ni à bouger, ni à crier sa tristesse, sa haine. Il ne pouvait que se contenter de pleurer et de regarder les deux autres garçons devant lui. À cet instant, il espérait que quelqu'un entre dans la pièce en saluant le trio joyeusement. Mais personne ne vint. Daiki avait beau prier de toute ses forces, Kei ne passait pas la tête dans la loge.

    - Takaki, lâche moi s'il te plait. Avait murmuré Chinen, assez audiblement pour que Daiki puisse l'entendre. Le cœur de Daiki se remit à battre plus rapidement. Chinen s'était tourné vers lui. Il l'avait regardé, il ne l'avait pas oublié. Chinen n'avait pas oublié Daiki malgré la présence de Takaki. C'était un bon point, une bonne chose. Daiki déposait ses yeux sur Takaki, il ne fallait pas être devin pour voir que Takaki semblait troublé. Chinen s'avança vers le plus âgé des deux, celui-ci écarquilla un peu les yeux, sentant son bas ventre se réchauffer. Chinen... venait vers lui ? Le plus jeune avait le regard fixé sur Daiki, il semblait troublé... et triste. Ressentait-il de la tristesse ou de la compassion envers Daiki à ce moment ? C'est vrai qu'il ne devait pas être très joli à voir, ainsi installé, le visage ruisselant de larmes.

    - Dai-chan, pourquoi pleures-tu ? Demanda le plus jeune en s'agenouillant près du plus vieux dont le cœur semblait prêt à exploser. Mais Daiki ne répondit pas. Pas parce qu'il n'avait rien à répondre, les raisons de ses pleures étaient très claires pour lui... mais parce que c'était un peu... inavouable n'est-ce pas ? Comment pourrait-il avouer à un garçon si innocent qu'il était gay et amoureux de lui ? Chinen n'était sûrement pas de ce bord... Chinen aimait les filles, c'était obligé. En tout cas, il ne pouvait pas aimer Daiki. Daiki était juste l'ami de tout le monde, celui qui souriait tout le temps et qui faisait rire. Celui que l'on pouvait embêter sans avoir peur de rancunes ou autre. Daiki baissa le regard. Mais son cœur s'arrêta à nouveau de battre. Chinen venait d'encercler Daiki avec ses deux bras, si frêles, essayant de le calmer. C'était définitivement mauvais pour le cœur de Daiki, il allait finir par avoir une attaque ou quelque chose comme ça.


    - Daiki... Daisuki, alors stoppe tes larmes. Murmura Chinen au creux de l'oreille du plus vieux, le faisant frissonner. Daiki écarquilla les yeux. Il avait bien entendu, n'est-ce pas ? Chinen l'avait appelé Daiki... et il lui avait dit je t'aime. Daiki ne rêvait pas, il était totalement éveillé. Il sentit la chaleur au bas de son ventre s'intensifier. Daiki ne comprenait pas Chinen. Non pas du tout. Pourquoi est-ce qu'il allait dans les bras de Takaki pour revenir dans ceux de Daiki ? Pourquoi donnait-il un aperçu du bonheur que l'on pouvait éprouver dans ses bras avant de repartir avec quelqu'un d'autre pour que Takaki soit rongé par la jalousie? Mais Daiki... Daiki ne pouvait être qu'égoïste à ce moment. Takaki et lui n'étaient pas de grands amis... alors il ne voulait pas laisser son bonheur pour ce garçon. Il lâcha le t-shirt pour passer ses deux bras autour de la nuque du plus jeune, avant de murmurer :
    - Ore mo... Daisuki, Yuri. Tout en déposant son front contre celui du plus jeune. Avant de sourire, alors que ses larmes commençaient à sécher.

_________________
Since you left me... I just pretend to smile.



Revenir en haut
Takaki Yuya
Johnny's Member

Hors ligne

Inscrit le: 13 Jan 2010
Messages: 44
♫ Infos: 19 années, japonais
• Orientation sexuelle: Bi
• Statut: Amoureux ~
• Localisation: Quelque part au Japon...

MessagePosté le: Jeu 21 Jan - 20:54 (2010)    Sujet du message: Loge des Hey! Say! JUMP- Répondre en citant

Les sanglots de Daiki étaient de plus en plus bruyant, et Yuya sentit que Yuri, sans doute alarmé par ce bruit, tenta de se retourner. Il l'en empecha alors, le serrant davantage contre lui. Il enfoui son visage dans le cou du plus jeune, fermant les yeux, esperant qu'il ne lui échapperai pas.

- Takaki, lâche moi s'il te plait.

"Non..." pensa Yuya. "Je t'en prie, n'abandonne pas ma main". Il serrra toujours plus Yuri contre lui. Ne le sentait-il pas ? Takaki était-il le seul à sentir, à comprendre que si il le lâchait maintenant, il le perdait définitivement ? Il avait ce mauvais pressentiment que, si il le laissait s'éloigner, ce serait la fin. Mais, impuissant et le coeur lourd, il dut se rédoudre à le lâcher, alors que le plus jeune le repoussait.
Il pensa un instant à tenter de le retenir, mais le cadet se dirigeait déjà vers Arioka. Alors Yuya, impuissant, les bras le long du corps, le regarda s'agenouiller près de Daiki.

- Dai-chan, pourquoi pleure-tu ?

La voix de Chinen était douce, avec une pointe d'inquiétude. Puis Yuri prit tendrement Daiki dans ses bras, lui donnant l'étreinte qu'il n'avait pas rendu à Takaki. Yuya sentit son soeur se briser un peu plus quand il vit le plus jeune passer sa main dans les cheveux de leur ami. Alors... c'était cela que l'on ressentait quand la personne aimé, aimait ailleurs ? Parce que Yuya l'avait compris... Sa chance était passé, c'était terminé. Si Yuri lui avait laissé voir un espoir, il le lui avait rapidement retiré. Mais il ne voulait pas que cela finisse comme cela. C'était déjà la fin ? Sans que tout les deux aient compris leur sentiments réciproque ? Il ne pouvait l'accepter, il fit un pas en avant, s'apprêtant à parler. Il s'apprêtait à l'appeler, à crier son prenom tant aimé, mais il s'arrêta. Il lui sembla entendre Daiki prononcer quelque chose, et il vit ce dernier poser son front contre celui du plus jeune, tout en affichant un sourire... heureux ?

Finalement, sans un mot, et presque silencieusement, Yuya fit demi-tour et se dirigea sans hésitation vers la porte. Cette scène était trop douloureuse, ce silence insupportabe. Il fallait qu'il parte d'ici. Tout en versant des larmes silencieuses pour la perte qu'il venait de subir, et alors qu'il arrivait près de la porte, il sortit son portable de sa poche, et envoya un message à la première personne à qui il pensa. A la première personne qu'il supporterai de voir. Et, sans un mot, sans un regard en arrière, il quitta la pièce. Le coeur déchiré.          
_________________


Revenir en haut
Chinen Yuri
Johnny's Member

Hors ligne

Inscrit le: 11 Jan 2010
Messages: 109
♫ Infos: 16 ans qui ne savais
• Job & Activités: Idol japonaise et qui n'est pas prêt de lâcher son boulot 8D
• Orientation sexuelle: Bi... Plus tendance à être gay...
• Statut: Amoureux et alone again
• Localisation: Dans la salle de danse avec tout les HSJ et en colère ....

MessagePosté le: Jeu 21 Jan - 22:10 (2010)    Sujet du message: Loge des Hey! Say! JUMP- Répondre en citant

Yuri entendit son ainé lui répondre que ses sentiments étaient réciproque, il lui sourit du plus beau sourire qu'il 'avait jamais fait. Le jeune homme colla son front sur le sien, et sourit aussi. Il était heureux, heureux de voir que son ami avait retrouvé le sourire, heureux de voir que la peine de celui-ci avait disparu pour laisser place au bonheur. Il le regarda alors intensément, il sentit les papillons déjà très présent dans son bas ventre se multiplier, il approcha doucement le reste de sa tête vers le plus âgé, leurs lèvres se rencontrèrent alors. La chaleur envahit alors le plus jeune, ce baiser était doux et sucré, il savait maintenant ce qu'il éprouvé pour Daiki, ce n'était pas que de l'amitié comme il l'avait toujours pensé, mais, de l'amour. Puis, il se décolla de celui-ci en entendant la porte de leur loge se fermer, il savait que Takaki venait de partir, surement le coeur brisé. Il déposa alors sa tête sur l'épaule de la personne qui était en face de lui, et se mordit la lèvre inférieur. en réalité, il était conscient des sentiments de Takaki à son égard, mais, avait toujours fait semblant de ne rien voir, ce le voir comme un ami proche. Pourquoi ? Car il avait peur, peur de se faire briser le coeur lui aussi par Takaki, et égoïste comme il l'était, il préférait faire souffrir le plus âgé à sa place.

-Gomen ne Taka-chan... Mais je préfère te blesser qu'être moi même blessé.... dit-il d'une voix plus qu'inaudible et espérant que Daiki n'entende rien.

Puis, il leva sa tête qui était niché dans le cou du plus vieux, et sourit à celui-ci. Il l'enlaça, oui, il avait choisi Daiki, il l'avait choisit lui, et il ne regretterait pas son choix, c'est ce qu'il essayait de se persuader. Ses bras se resserrèrent autour du corps de Daiki, il voulait tout oublier et ne pensait qu'au moment présent. Il souffrirait peut-être en voyant Yuya, mais, avec Daiki auprès de lui, il savait que celui-ci lui rendrait son sourire.
_________________

Je ne dirai pas "Bébé, je t'en prie, reviens"
Nous ne pouvons pas retourner à cette époque
A ces moments qui passaient
S'il te plaît, je veux juste oublier


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:50 (2018)    Sujet du message: Loge des Hey! Say! JUMP-

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Your Own Life Index du Forum -> Corbeille -> Corbeille RP Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com